Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

restaurant we wanderlust

  • ♥ Les restaurants et moi // Le Restaurant WE du Wanderlust ♥

     wanderlust,we wanderlust,restaurant we wanderlust,christophe pelé

    Pour un repas entre amis le contenu de l’assiette / le service compte autant voire plus que le cadre / la vue me concernant. Ainsi, il me semble que je suis la pire des chieuses lorsqu’il s’agit de réserver un restaurant.  Hors de question (sauf urgence) de me poser à la première table du premier bistrot ou restaurant venu (je me méfie surtout des lieux branchés où il arrive régulièrement que les jolies serveuses soient si dédaigneuses et malpolies que l’on n’y remet plus jamais les pieds, non mais oh ! Exit aussi les tables qui surfacturent de façon injustifiée un emplacement géographique / une déco etc desquelles l'on ressort avec une frustration culinaire car l'on cuisine bien mieux pour un budget plus raisonnable à la maison. Dans le même registre y'en a marre aussi des restaurants qui sont 'désolés mais la Maison ne prend pas de réservation'. Attendre sur le trottoir qu'une table se libère non merci. Maintenant je passe mon chemin hein).

    Je déteste partager un repas, même en excellente compagnie, si je ne me suis pas rassurée par avance sur la qualité des mets servis. Je n’aime pas non plus (dit pourtant celle qui retourne au moins une fois par mois dans certains de ses QG tels le Mama Shelter, le Mandarin Oriental etc) tester à nouveau une adresse dont je garde un excellent souvenir gustatif / émotionnel. Par exemple je résiste à l'énorme tentation de retourner au Septime!

    En général je prends donc les devants lors du lancement des invitations. J’ai toujours à portée de main une liste d’adresses à tester dont les critiques (presse, web, bouche à oreille…) m’ont plu / fait saliver / semblé être d'un bon rapport qualité-prix. En effet, à Paris comme ailleurs, hors de question d’avoir cette impression de s’être fait avoir dans un boui-boui à touristes alors qu’il n’est franchement pas compliqué de se régaler sans se ruiner (en fonction des budgets de chacun, ben entendu).

    Aussi, mes amis ne se trouvent que rarement déçus de mes conseils. Ainsi, ils me font confiance quand je propose de booker / me demandent d’emblée les adresses du moment à tester. Certains me consultent même pour des occasions où je ne suis pas impliquée. Fin gourmet je suis, fin gourmet je resterai !

    Tout ça pour dire que samedi dernier j’ai enfin dîné au Restaurant WE du Wanderlust et que c’était hyper bon (je m’étais évidemment renseignée : le chef qui y officie , Christophe Pelé s’avère être l’ancien 2* de La Bigarrade. Miom) et que j’ai été très surprise du service pour cette adresse où tout le monde se presse Paris 13. (Mais à la base on devait dîner en rooftop au Mama Shelter mon chouchou. Toute la semaine j’ai fait la capricieuse pour enfin tester cette terrasse avec vue où 18 ‘privilégiés’ peuvent dîner simultanément vu que j’avais assez péniblement obtenu une réservation. J’ai fait un petit caca nerveux quand j’ai appris que l’on irait ailleurs. Mais je m’en fiche, finalement j’en profiterai à la fin du mois avec mon meilleur ami. Gniiiiiiiii !!!).

    Donc la vue depuis la terrasse n’est pas la plus belle de Paris au Wanderlust (les immeubles de ce quai ne m’éblouissent pas, sorry). Et puis les vigiles qui vous aboient dessus à l’entrée même si on leur a précisé avoir une résa au restaurant c’est relativement moyen. En revanche la délimitation végétale du reste de la terrasse du lieu est vraiment top. On a presque l’impression de dîner en bord de rivière à la campagne (les moustiques qui sévissent en bord de Seine au coucher du soleil c’est tout pareil, si si !).

    wanderlust,we wanderlust,restaurant we wanderlust,christophe pelé

    wanderlust,we wanderlust,restaurant we wanderlust,christophe pelé

    Lire la suite

    2 commentaires Rendez-vous sur Hellocoton !