Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Amitié / amour : comment on sait? @)

La semaine dernière à New York j'ai revu deux potes, rencontré un jeune homme très sympa mais ne suis pas véritablement parvenue à oublier la bouille aux yeux bleus.

 

Le premier de mes deux potes est un jeune homme intelligent, sportif et beau garçon. Il m'a hébergée 5 nuits dans son super appart situé dans Greenwich Village (j'adore!!!). Nous nous étions rencontrés pour la première fois l'année dernière à Paris, en contexte professionnel. Je l'ai revu l'été dernier à NY. Je ne voyais entre nous qu'une relation amicale. J'ai donc débarqué lundi soir chez lui avec mes valises. Nous avons dîné dans un petit resto japonais puis sommes rentrés regarder un film. Pendant le film il a tenté quelques rapprochements physiques. Gentiment éconduit, il est parti rejoindre des potes et m'a évité toute la semaine. J'étais super mal car il m'hébergeait mais ne rentrait même plus dormir chez lui. Mes copines new-yorkaises m'ont conseillé de profiter de Big Apple et de m'amuser puis d'avoir une discussion avec lui lorsqu'il réapparaîtrait. Ce qu'il fît le jour de mon départ. Il a feint avoir oublié que je partais déjà. Je l'ai invité à déjeuner et avons papoté comme de vieux potes. Puis il s'est excusé de son comportement maladroit avec moi. Il avait cru comprendre de par le fait que je semblais très 'open minded' et sympa avec lui que j'éprouvais des sentiments amoureux à son égard. Voici la situation éclaircie. Nous resterons amis.

 

Le second de mes deux potes revus à NY est un français (breton) qui par coïncidence s'y trouvait pour le travail en même temps que j'y séjournais en vacances. Nous avons pris un verre la veille de mon départ au Gilt (bar époustouflant du New York Palace où sont régulièrement tournées des scènes de Gossip Girl, la margarita y est juste démentielle!). Lorsque je lui ai narré mes aventures avec le pote qui m'hébergeait il m'a tout simplement répondu en rigolant 'mais Sonia, tu croyais quoi? Tu débarques chez lui quelques jours, tu es super jolie, c'est un homme, forcément qu'il allait tenter sa chance!'. OK, je suis trop naïve. Mais merci pour l'avis masculin et les conseils 'fraternels' en sirotant nos cocktails!

 

J'ai rencontré un homme adorable et super gentil aussi. Rencontre totalement improbable certes (merci la très généreuse lectrice qui a permis cette mise en contact!) et qui me tourmente nuits et jours depuis mon retour.

  

Un savoureux dîner (il m'a invité sans le savoir dans l'un de mes deux restos favoris à NY) qui se termine par un shooting artistique dans Central Park sous la tempête de neige jusqu'au petit matin. Un New York > Paris en commun (pur hasard, il s'agissait pour lui d'un premier trajet réservé le matin de notre rencontre avec pour destination finale Bombay) passé à continuer à nous raconter nos vies en picolant du vin rouge, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Nouvelle nuit blanche magique, en totale fusion, avec pour scène finale lui qui s'endort sur mon épaule et moi qui pleure une énième fois sur la super chanson de Yodelice issue des Petits Mouchoirs. Un ‘au - revoir’ maladroit  à l’aéroport et me voici complètement paumée.


 

Paumée car je partais à New York tenter d’oublier la jolie bouille aux bleus. Et me voici rentrée à Paris avec en tête un prénom en commun pour deux hommes qui occupent mes pensées chacun à leur façon. Je ‘déteste’ gentiment le premier car il m’a fait souffrir alors que je lui avait ouvert ma confiance (Je lui en veux. Nos caractères sont incompatibles, je le sais maintenant que j’ai rencontré ‘l’autre’. Je ne désire finalement pas le revoir pour être sûre de ne pas recraquer. Je ne veux plus souffrir). En revanche, je ne sais quels sentiments qualifient ma relation avec le second . J’avoue me trouver complètement déstabilisée par la relation fusionnelle évidente qui nous unit en si peu de temps passé ensemble, alors que je n’ai jamais éprouvé ceci auparavant avec le sexe masculin.

Amitié ? Amour ? Je suis complètement larguée…comment on sait ?

xoxo

16 commentaires Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  • Le meilleur moyen de savoir c'est de vous revoir ! J'espère que cela se reproduira bientôt !

  • Je suis d'accord avec Naima... et puis les sentiments c'est jamais simple, meme l'amitié! bon courage

  • moi j'ai su tout de suite... apres soit c'est l'un soit l'autre, soit un autre...
    j'espere que tout va s'eclaircir vite! c'st normal de douter, d'hesiiter...
    plein de bises et bon weekend

  • J'ai découvert ton blog il y a peu de temps, et j'adore tout simplement ! Voici donc mon Premier commentaire ! :-)
    Très bel article, assez émouvant même !
    Vous revoir, passer à nouveau du temps ensemble.
    Si pas possible de vous revoir bientôt, des petits échanges de mails, textos, ...
    Je te souhaite de garder ces petits papillons dans le ventre qui procurent tant de plaisir !
    Bizzz

  • Je suis d'avis de tenter le tout pour le tout et de revoir #2 pour voir ce que ca donne. Ca ne sert a rien d'attendre 6 mois pour que vous tombiez dans les bras l'un de l'autre, autant que ce soit bientot! Et au pire, si tu as besoin d'un toit a NY, il y a toujours le mien!!

  • Si je bien compris, celui qu'en si peu de temps t'as fait ressentir des choses nouvelles et avoir cette sensation unique qu'on ressent lorsqu'on fusionne avec quelqu'un est maintenant à Mumbai non? Donc, pas facile de lui revoir bientot, il faut essayer des mails, textos, même si à Mumbai pas facile de trouver du wi-fi et la conexion internet est pourri (je fais l'experience). Donc faut pas paniquer s'il te réponds pas toute suite. Ce que tu as ressenti crois moi il l'a surement ressenti aussi, mais vous savez pas encore mettre un nom à tout ça.
    En tout cas, cette experience était positive car maintenant tu es sur que la jolie bouille aux bleus ne te convient pas et que tu dois tirer un trait sur lui. Au début c'est dur, mais la vie nous montre tjrs les reponses qu'on a besoin. Alors courage! Biz

  • J'ai su tout de suite aussi, justement parce que nous étions "compatibles" au sens où tu l'entends. Mais de là à parler si vite d'amour, je pense que la relation initiale se construit à coups de discussions, rendez-vous, mails, téléphone etc ! Vous êtes bien partis pour la concrétiser, d'après ce que tu en dis, j'espère qu'il est ok pour que vous vous revoyiez ! bisous ma belle !

  • genial!!! ah la vie est tellement bien faite!

    Bonne chance avec number 2 miss!!

  • superbe trop content pour toi ,profites en bien !

  • Amitié/ Amour : si on se pose la question, c'est qu'on aime, et il est déjà trop tard pour l'éviter.
    La fusion, c'est qqchose de rare, normalement on laisse pas passer.

  • ahhhh les émois des premières rencontres, des premiers regards ! C'est trop formidable ! Profite, et écoute ton instinct, parce que, au fond de toi, la réponse, tu l'as :))

  • On ne peut pas savoir sans essayer, l'amour n'est pas une science, c'est un fait non rélféchi. :)

  • Mais Sonia il faut le revoir!
    je suis touchée par ton récit...

  • Bien que vienne très régulièrement sur ton blog, je ne poste pas souvent de commentaires mais alors là je te dis: FONCE!!!!
    Tant pis si tu tombes, au moins tu n'auras pas de regrets. et comme le disent les autres, on dirait bien que c'est réciproque et cette impression fusionnelle ça arrive trop rarement pour ne pas essayer d'aller un peu plus loin.
    En tout cas, tu mérites tout le bonheur du monde et cette fois-ci ça va marcher. Go go go! =)

  • superbe récit, il faut que tu le revois et peut être dans d' autres circonstances, à Paris par exemple où tu arriverai plus à te projeter avec lui.laissez-vous une chance , on ne sait jamais...

  • superbe récit, il faut que tu le revois et peut être dans d' autres circonstances, à Paris par exemple où tu arriverai plus à te projeter avec lui.laissez-vous une chance , on ne sait jamais...

Les commentaires sont fermés.