Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Blonde ET botoxée

    Ca y est, je suis passée par la case toxine botulique (botox) et acide hyaluronique et j'ai fait blondir d'un ton encore ma crinière. Je suis absolument ravie du résultat : me voici souriante à m'en exploser les fossettes. Ca peut paraitre tout con mais c'est fou comme quelques petits changements à peine perceptibles aux yeux des autres nous redonnent la patate, le sourire, la bonne humeur et tout plein de good vibes, n'est ce pas les filles? Gniiiiiiiii!

    acide hyaluronique,toxine botulique,allergan,dr rajaonarivelo,chirurgie esthétique,filler

    A 39 ans, chanceuse de bénéficier d'une très bonne qualité de peau (vive la génétique, le fait de ne pas fumer, de faire du sport et de m'oxygéner dès qu'une occasion se présente, d'utiliser une protection solaire adaptée et de me régaler d'une alimentaire majoritairement saine) et dotée de juste un début de rides sur des parties précises du visage, la médecine esthétique - en prévention - c'était le bon moment pour ma bouille. 

    Démarche personnelle à laquelle je réfléchissais depuis des mois sans oser sauter le pas, j'ai finalement cédé à la 'tentation' juste avant les Fêtes et je ne regrette absolument rien. En effet les injections ne servent pas qu'à rajeunir et je suis plutôt adepte de la prévention plutôt que de devoir subir plus tard un méga lifting chirurgical (je suis trop flippée de l'anesthésie générale, ah ah ah!). Avec le temps les traits du visage s'affaissent, certaines expressions peuvent le rendre triste. Les volumes s'estompent. Le regard se creuse etc. La médecine esthétique, qui a beaucoup évolué en se démocratisant, peut remédier à cela, alors pourquoi s'en priver si l'on en ressent le besoin voire si l'on est complexée?

    Mes besoins en terme de techniques douces de médecine esthétique à l'aube de mes quarante ans? 

    Mon front présentait une 'cassure' horizontale sur la peau au-dessus de chacun des sourcils, cela commençait vraiment à me gêner. Mes lèvres - fines de nature - avaient perdu trop de volume, surtout la lèvre supérieur, je voulais les faire repulper de façon très naturelle (c'est tellement plus joli et surtout pratique que d'avoir de belles lèvres ourlées quand on est accro au rouge à lèvres). Je trouvais mon regard triste, mes paupières tombantes n'arrangeaient rien. Il était devenu nécessaire de m'ouvrir le regard. J'ai les pommettes hautes pourvues de fossettes. Je trouvais que mes fossettes se creusaient de plus en plus avec des rides superficielles, que mes pommettes n'étaient plus aussi harmonieusement hautes sur mon visage. De plus je tenais à conserver le plus longtemps possible intact l'ovale de mon visage. En conclusion : mon minois avait besoin d'un bon coup de frais, d'éclat, d'hydratation profonde, de comblement et de rajeunissement facilement réalisables grâce à des injections de toxine botulique couplée à l'acide hyaluronique.

    Le compte-rendu de mes deux consultations de médecine esthétique* :

    C'est le Dr Natalie Rajaonarivelo (chirurgien esthétique) qui a pratiqué sur moi ces actes de chirurgie esthétique avec la gamme JUVERDERM®, en deux consultations. La première visait à évaluer mes besoins, mes envies. A poser un diagnostique, m'expliquer les solutions et les produits pour remédier à ma demande. A effectuer les injections de toxine botulique. La seconde, deux semaines plus tard, avait pour but de contrôler le résultat des premières injections et réaliser en complément celles d'acide hyaluronique (contrairement au botox les résultats sont visibles dans l'immédiat).

    Bon à savoir :

    - la toxine botulique à visée esthétique médicale permet de lisser les reliefs cutanés, d'obtenir ainsi un effet de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire ainsi qu'un effet préventif et protecteur contre le vieillissement quand le traitement est entretenu à long terme. Ses effets sont visibles au bout de quelques jours mais se stabilisent au bout de quinze. Les injections doivent être renouvelées dans un délai de 4 à 6 mois.

    - l'acide hyaluronique quant à elle a totalement révolutionné la prise en charge du vieillissement cutané. Elle est utilisée en injection pour hydrater et revitaliser, corriger les rides superficielles ainsi que les rides profondes et les volumes.

    Il s'agit de deux molécule/substance qui peuvent être utilisées isolément ou en parallèle. Pour ma part les deux se sont avérées nécessaires. Le botox dans le front, les tempes, la mâchoire et le menton. L'acide hyaluronique dans les lèvres, les tempes, le front et les joues.

    Bon je vais être transparente avec vous les filles : la grosse douillette qui a une peur terrible des aiguilles et qui tombe dans les pommes avant même de commencer les prises de sang que je suis a morflé avec les piqures (j'ai eu très mal malgré la crème anesthésiante). Honnêtement c'est ma totale confiance en le Dr Rajaonarivelo (hyper douce et pro // très à l'écoute du fait que je souhaitais vraiment un résultat naturel) qui m'a fait tenir, ajoutée à ma grande impatience tout de même de voir le résultat final sur ma frimousse.

    Les injections d'acide hyaluronique m'ont fait plus mal dans l'immédiat que celles de botox. En revanche j'ai ressenti plus d'effets indésirables (même si rien de bien terrible je vous rassure, d'autant que j'en étais informée) liés au injections de toxine botulique : céphalées pendant quelques jours et surtout ma mâchoire qui n'arrivait plus à faire certains mouvements habituels (comme par exemple boire à la paille, impossible d'aspirer!) et aussi je zozotais si je faisais trop la pipelette. Tout est revenu à la normal au bout d'une dizaine de jours.

    Pour ce qui est des injections d'acide hyaluroniques je craignais les ecchymoses et enflements monstrueux (ah ah la faute à tout ce que j'avais vu et lu sur le web avant l'intervention!) et franchement j'en suis sortie sans aucun bleu, rien ne se voyait sur les lèvres. J'étais ravie malgré la douleur (et encore une fois je suis hyper méga sensible) et j'ai même pu enchainer sur un déjeuner au restaurant avec une amie! Je me souviens avoir ressenti une petite douleur pendant quelques jours aux points des injections sur les tempes puis quelques ecchymoses sont apparues (j'ai la peau très fine, transparente et fragile), vous pouvez les voir sur les photos. Encore une fois rien d'alarmant, personne ne s'en est inquiété ni n'a remarqué quoique ce soit sur mon visage. Je me suis juste entendu dire que j'avais bonne mine. Enfin, en plus des effets directs constatés sur mon visage je ressens que ma peau est plus hydratée de l'intérieur. Même par la vague de froid qui a récemment sévi ma peau n'a manifesté aucun tiraillement et je vous avoue que cela m'a bluffée et se révèle être d'un confort indéniable! Ma peau est plus hydratée en profondeur et respire la fraicheur, on m'appelle toujours et encore mademoiselle. Youhou! 

    acide hyaluronique,toxine botulique,allergan,dr rajaonarivelo,chirurgie esthétique,filler

    Lire la suite

    6 commentaires Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Frozen

    maje,gilet glacier maje,blog mode,vanessa bruno,wisp paris,garcia jeans,chanel,armani box,rouge à lèvres urban gorilla red giorgio armani

    maje,gilet glacier maje,blog mode,vanessa bruno,wisp paris,garcia jeans,chanel,armani box,rouge à lèvres urban gorilla red giorgio armani

    maje,gilet glacier maje,blog mode,vanessa bruno,wisp paris,garcia jeans,chanel,armani box,rouge à lèvres urban gorilla red giorgio armani

     C'est l'histoire d'une foldingue qui a shooté bras nus par un froid de gueux à Paris hier après-midi et qui s'est bien amusée, gniiiiiiiiiiiiiiiii! (Mais vivement le soleil et la chaleur de Bali quand même hein, youhou!).

    maje,gilet glacier maje,blog mode,vanessa bruno,wisp paris,garcia jeans,chanel,armani box,rouge à lèvres urban gorilla red giorgio armani

    maje,gilet glacier maje,blog mode,vanessa bruno,wisp paris,garcia jeans,chanel,armani box,rouge à lèvres urban gorilla red giorgio armani

    Lire la suite

    0 commentaire Rendez-vous sur Hellocoton !
  • La nouvelle gamme Hydra-Essentiel Clarins

    Au regard des températures hivernales, tester la nouvelle gamme Hydra-Essentiel Clarins apparaissait comme une évidence pour moi*, grande fan de la marque. Cette gamme innovante comporte 6 produits. Je me suis chouchouté la frimousse du Bi-sérum intensif, anti-soif; de la crème Hydra-Essentiel pour les peaux très sèches et de la crème Hydra-essentiel SPF 15 pour les peaux normales à sèches. Vous l’avez compris ces produits s’adressent aux peaux assoiffées résultant notamment de la pollution ou des variations brusques de températures. Exactement, l’état de ma peau avant de recevoir la gamme Hydra-Essentiel Clarins!

    Les promesses de la gamme Hydra-Essentiel Clarins sont nombreuses: hydrater, désaltérer et rendre la peau éclatante. Une des principales innovations est l’extrait de Kalanchoé officinal. Cette dernière apporte les propriétés désaltérantes aux soins. Ayant une peau sèche, très sensible au froid, j’étais impatiente d’essayer cette gamme et d’exprimer mon ressenti, surtout que Clarins est une marque que j’utilise depuis longtemps .

    - Le Bi-sérum intensif, anti soif : avant toute utilisation du sérum, il faut bien agiter le produit pour mélanger les deux phases. Le flacon pompe est pratique car il permet d’obtenir la bonne quantité de produit. Le sérum peut s’appliquer matin et/ou soir. Je l’ai essayé essentiellement le soir. Dès l’application, ma peau est soulagée, elle n’est plus tiraillée mais hydratée. En effet, l’extrait de Kalanchoé officinal bio active l’hydratation naturelle de la peau. Concernant la texture, elle est agréable et douce. Le sérum pénètre rapidement. Ma peau retrouve sa fraîcheur et je la trouve plus lumineuse. Pour être efficace, le sérum nécessite une utilisation régulière.

     

    Lire la suite

    1 commentaire Rendez-vous sur Hellocoton !