Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'open space m'a tuer

  • Au s'cours, l'open space m'a TUER @)

    Tu avais bien rigolé il y a quelques mois à la lecture de l’open space m’a tuer. Tu rigoles bien moins maintenant que tu es confrontée à cette plaie quotidienne qu’est la vie en communauté professionnelle. Deux ans et demi que tu la subis. Tu n’en peux plus. Toi aussi l’open space t’a TUER.

    Lorsque l’on t’avait dépeint le nouveau ‘bureau’ que tu allais occuper avec ton équipe dans notre building flambant neuf t’avais de prime abord un chouilla flippé. Une petite boîte à partager à 4 tempéraments très opposés n’augurait pas grand-chose de positif pour le calme qui te qualifie et dont tu as besoin pour être efficace au travail. Dans les faits ce nouveau bureau s’était révélé moins exigu que prévu. L'on t'avait dépeint le pire pour ne pas que tu ne découvres de suite LE PIRE. Les premières semaines se sont donc relativement bien passées. Mais…

    La secrétaire qui te signale quand elle va faire caca trop peu pour toi. L’autre secrétaire qui a un chat qui fait pipi sur son canapé dites-lui, par pitié, qu'on s'en bat les c#uilles à un point! Le businessman qui sort de la salle de réunion adjacente à l’open space pour prévenir sa femme qu’il va rentrer tard et lui dresse une liste de courses pour le dîner du soir et qui lui fait plein de bisous ainsi qu'aux enfants on s’en fou comme c’est juste pas permis. La photocopieuse qui ronronne en fanfare et qui crache moults substances toxiques à longueur de journée tu la hais. Non seulement pour tout ça mais aussi car elle fait tousser l'une des secrétaires au point de décrocher toute la substance liquide qui gît au fond de ses poumons et ça c'est juste dégueux à entendre croyez-le. Ton bureau qui bouge et te fait sursauter dès que l'une de tes collègues balance un truc ou tape du poing sur le sien tu ne le supportes plus au point qu'un jour tu vas faire un arrêt cardiaque c'est certain!

    Evidemment t’es la couillonne qui s'est vue attribuer le siège juste sous la clim’ (et derrière le seul poteau de l'open space) = sortie d’air pulsé à 13° maximum quand tout va bien. Mais tes collègues, assises un peu plus loin là où il fait chaud bah elles ont chaud alors toi t’as plus qu’à te le fermer sous ta doudoune et tes mitaines et à crever de froid. Tu passes l'hiver avec une rhinite devenue chronique mais franchement de quoi tu te plains on se le demande!

    Sinon le truc hyper trop sympa aussi c’est d’être aveuglée par la lampe de bureau de ta voisine d’en face : ‘Ah nan hein, je l’ai réglée pour être à l’aise hein, je ne la TOUCHE plus’.  S'il vous plaît, dites-lui qu'un jour, que sa lampe, elle va se la bouffer. Remarquez, la lampe de bureau de la voisine d’en face, c’est pas si mal en guise de leurre pour la lumière du jour qui ne parvient à atteindre ton open space. Nan. C'est vraiment pas si mal.

    T'as bien essayé de t’extirper de cette situation pour sauver ta peau. Mais l’enfer c’est vraiment les autres (pas tous les autres hein, mais presque...).

    Lire la suite

    8 commentaires Rendez-vous sur Hellocoton !